Ce samedi 28 Janvier 2017, au Polygone étoilé, a lieu une soirée dans le cadre de la semaine du son,
à partir de 18h,  Le Génie du Rivage de Claire Dutrait et Stephan Dunkelman
Vers 19h30, repas à prix libre
à partir de 20h30, j'ai eu la liberté de réunir des amis

pour échanger autour de leur pratique du sonore... en lien avec l'image,...

merci à eux pour leur présence...

Paysages

Raphaële Dupire-Loubaton

Printemps, 5 mn (pièce électroacoustique)

Printemps n'est pas à proprement parler un paysage sonore ou une illustration. C'est une fascination.
Celle du mouvement, celle du retour à un mouvement qui n'est plus entravé.
Sorte de libération progressive de flux envahissants.
Observation d'un corps engoncé, presque inerte, traversé par des irisations et des résonances lointaines. Les chocs sourds qui le traverse finissent par atteindre sa stabilité et le voilà qui se trouve à nouveau tiraillé, bouleversé, dans un déséquilibre qui l’amène à muter
Printemps est une sorte d'étude morphologique du dégel...


Déambellation, 7mn, co-compositeurs Joris Dispa, Gaëtan Parseihian, Jacques Sorrentini et Francois Wong (pièce électroacoustique)

Pièce dont l'enjeu principal était d’être composée à cinq mains et réalisée en une journée. (conception, enregistrement, composition, montage,mixage, rendu)
A partir d'un parcours dans la Belle de Mai, une promenade s'organise, les enregistreurs sont de sortie.
De cette trame, comme un plan séquence, nous garderons le déroulé événementiel.
Nous en rehaussons parfois les couleurs ou diminuons le volume, mais nos interventions sur cette partie "paysage" sont discrètes. Ce paysage nous sert de support à une juxtapositions d’éléments extérieurs ou bien à des sur-impressions d’événements originels.
C'est en quittant la toile urbaine qu'un interventionnisme plus perceptible se fait sentir..
De la rue aux jardins, dans la transition d'une sensation à l'autre, dans un regard qui se porte avec plus d'insistance sur la Belle.

Sarah Ouazzani

Moutons, 4 mn ( pièce électroacoustique )
Traversée nocturne et marine.

Berceuse, 7 mn 12 (vidéo)
Eau. Liquide amniotique. Mer. Femme. Matrice.
Quand j'étais petite, ma mère m'a montré un livre pour m'expliquer comment naissent les enfants. Un homme et une femme s'embrassaient devant le soleil, les poissons se mêlaient au reflet du soleil dans l'eau. Marseille, fin de journée, je regarde la mer rougeoyante... La caméra se promène à la surface de l'eau, des tableaux impressionnistes apparaissent. L'eau rougeoie. L'enfant naît.
Le son est pareil au liquide amniotique, constant mais changeant dans ses harmoniques et sans cesse renouvelé.

Chat-huant, 7 mn 30, (pièce électroacoustique)
C'est ainsi que l'on appelle également la chouette hulotte.Rapaces nocturnes, les chouettes n'ont pas d'oreilles... visibles. Elles entendent pourtant mieux que l'homme, avec leurs deux oreilles asymétriques. La forêt. La nuit. Bavardages. Dialogue entre un synthétiseur analogique et une voix humaine. Cette pièce met en relation des cris organiques et des cris analogiques, des cris humains et animaux. Lentement, la voix humaine prend plaisir à crier comme un animal.

Sans titre, en cours, 13 mn (vidéo)
Du craquement de l'arbre au crépitement du feu, libre interprétation d'un rite païen.

L'hiver, parfois, 7 mn 30 (pièce électroacoustique)
Bribes de présences, humaines, animales. Bribes de mélodies qui disparaissent dans l'air frais. Odeur de bois humide. Déplacement. Lenteur. Crépitement. Matières en mutations.

Isota Trastevere

Mille-feuille, 4 mn 39
Composition électroacoustique // Dessert.
Ballade joyeuse dans la transformation de la matière : le fourmillement , la stratification, la pulsation...

Son et films d'animation

Renaud Perrin

Lettres à la mer, 4 mn 41

réalisé par Julien Telle
et Renaud Perrin
Musique de John Deneuve

Une ligne d’eau prend vie sur une surface de pierre. Elle s’engouffre dans une canalisation, puis dans la mer. La ligne se dédouble, évolue sur les sols et les murs de la ville. Elle semble chercher quelque chose, quelqu’un...Puis des personnages prennent forme, suivis puis par des groupes de soldats. La ligne s’agite, des scènes de combats apparaissent....

Devoïko, 5 mn 30
Film d'animation réalisé au pastel sec et en papiers découpés (2008).
Musique : Boya

Ispaïtché, 4 mn
Musique du groupe Boya

Differents types, 1 mn
Ce n'est pas un film d'animation

B.0. de films

Benoît Guillaume et Barbara Malleville

Love vs hate, 56 secondes

Remake d'une scène du film culte LA NUIT DU CHASSEUR, de Charles Laughton, avec le grand Robert Mitchum.

Rémi Luc

Western, 25 mn, (pièce électroacoustique et live instrumental)

Cie l’Art de Vivre

Acustica

Création vidéo de Simon Fravega, à partir d’une interprétation de la pièce pour corps sonores et haut-parleur du compositeur Mauricio Kagel à l’Embobineuse, en Mai 2016; direction: Pascal Gobin, scénographie: Yves Fravega.

L’instrumentarium nécessaire à la réalisation de la pièce se compose d’un ensemble de corps sonores, certains étant spécialement fabriqués pour l’occasion, les autres, instruments de « musique »ou objets du quotidien, étant détournés de leur usage habituel.La partition, écrite dans une notation traditionnelle, invite les instrumentistes à beaucoup de soin pour produire des sons, des gestes musicaux sur des objets, corps sonores qui ne sont pas a priori destinés à produire des sons musicaux.


... et un  petit verre en écoutant des musiques de western et... peut-être lecture...

Au plaisir de vous y croiser...